DE

FR

IT

Édition 09/2021

Formation professionnelle initiale

Campagne "#Pro-Apprentissage": générateur d’affiches et de slogans

Le choix d’une profession et le processus d’attribution des places d’apprentissage ne doivent pas être affectés par la pandémie. La campagne "#Pro-Apprentissage" vise à encourager les parents, les jeunes et les entreprises formatrices à ne pas relâcher leurs efforts. Les entreprises formatrices et les partenaires de la formation professionnelle peuvent désormais s’investir activement dans cette campagne. À l’aide d’un modèle, ils ont la possibilité de créer leurs propres affiches, en personnalisant le slogan de la campagne, et de les poster dans les médias sociaux. Les entreprises formatrices peuvent aussi profiter de ces posts pour attirer l’attention sur leurs places d’apprentissage encore vacantes, faisant ainsi de la campagne un outil de marketing. Les slogans sont téléchargeables en version numérique ou imprimable.

Élargissement du programme de préapprentissage d’intégration

Lancé en 2018, le programme de préapprentissage d’intégration (PAI) sera prolongé de deux ans, soit jusqu’en 2024. À partir d’août 2021, il sera également étendu à d’autres personnes: les adolescents et les jeunes adultes qui ne relèvent pas du domaine de l’asile auront eux aussi la possibilité d’y participer. L’accent sera mis sur les personnes originaires d’États membres de l’UE/AELE ou d’États tiers qui ne disposent pas d’un diplôme du secondaire II. Dix-sept cantons participent au programme élargi. En outre, deux autres secteurs (TIC et formation commerciale de base) s’y sont ralliés. Sur les 867 personnes qui ont pris part à la 2e année du PAI, 737 l’ont achevée avec succès. Après la fin du PAI, deux tiers des participants (514 personnes) ont trouvé une place d’apprentissage menant à une AFP ou à un CFC.
Communiqué de presse

Formation professionnelle initiale: audition

La profession suivante, dont le titre n’a pas changé, est en procédure d’audition auprès du SEFRI:

  • Employé/e de commerce CFC, procédure d’audition complémentaire sur le concept des langues étrangères

Les documents sont disponibles sur le site Internet du SEFRI.

Formation professionnelle initiale: édiction

Le SEFRI a communiqué l’édiction suivante:

Hôtellerie: former malgré la crise sanitaire

Si les entreprises sont en partie ou entièrement fermées, la formation pratique des apprentis est relativement limitée, voire impossible. Dans ce contexte, HotellerieSuisse a publié la brochure "Focus sur la relève", qui contient des conseils pratiques pour former malgré la crise sanitaire. Dans les cantons de Soleure et d’Argovie, par exemple, les apprentis suivent un programme intensif de formation qui allie des éléments des cours interentreprises, de l’enseignement à l’école professionnelle et de préparation à la procédure de qualification.

Stages hors formation encore très répandus chez les apprentis ASE

De nombreux apprentis assistants socio-éducatifs (ASE) ont effectué un ou plusieurs stages hors formation avant de commencer leur apprentissage. Cela n’est pas prévu dans les bases légales et n’est pas souhaité, comme l’indique SavoirSocial. Selon une enquête menée en 2020 auprès des apprentis de 1re année, seuls 582 des 2553 sondés sont entrés en apprentissage directement après leur scolarité obligatoire; sur les 1972 entrants avec accès indirect, 1177 ont effectué au moins un stage, ce qui représente 46% de l’ensemble des répondants (2019: 47%). Pour l’association, les stages mal rémunérés sont des obstacles inutiles à l’entrée dans le domaine social.
Davantage d’informations

IFFP: le magazine skilled porte son regard sur l’avenir

Dans son édition 1/2021, le magazine skilled s’intéresse notamment à la manière dont la crise sanitaire affecte la formation professionnelle. Certains jeunes ne trouvent pas de poste approprié après leur apprentissage et souffrent longtemps de cette entame de carrière difficile. Le magazine se demande aussi où et comment l’enseignement et l’apprentissage se feront dans le futur. Enfin, il livre les premiers résultats d’une enquête de l’IFFP sur l’enseignement à distance. Celle-ci arrive à la conclusion que les compétences numériques du corps enseignant en Suisse peuvent encore être améliorées.

GE: début encourageant pour le projet d’allocations de préformation

L’État de Genève tire un premier bilan encourageant des allocations de préformation (APF), projet pilote lancé en janvier 2020. L’APF est une alternative à l’aide sociale proposée aux 18-25 ans sans formation ou en décrochage. Elle est accompagnée d’un dispositif de préformation avec un coaching personnalisé auprès de CAP Formations. Objectif: permettre aux bénéficiaires de s’engager dans une formation professionnelle et de s’insérer dans le marché de l’emploi. L’APF ne nécessitant pas de contrôle mensuel de la situation financière, les jeunes peuvent se concentrer sur leur projet de formation. En raison du coronavirus, l’APF n’a pu toucher qu’une vingtaine de personnes en 2020, au lieu de la centaine prévue. Cet effectif devrait être atteint en 2021. 
Communiqué de presse

VD: soutien renouvelé aux apprentis et aux entreprises formatrices

Le Conseil d’État vaudois a libéré une nouvelle enveloppe de 4,5 millions de francs pour lutter contre l’impact de la crise sanitaire sur l’apprentissage. Par rapport à 2019, le nombre de places d’apprentissage disponibles dans le canton a reculé d’environ 10%; les conclusions de contrats ont baissé de 12%. Ce nouveau plan d’aide reconduit des mesures déjà établies: prolongation du délai d’enregistrement des contrats d’apprentissage, encadrement des apprentis en difficulté, etc. De nouvelles actions complètent ces mesures, dont un partenariat avec l’association Démarche. Cette dernière accompagnera les jeunes dans leur recherche de places de stage. 
Communiqué de presse

Formation professionnelle supérieure et continue

Brevets et diplômes fédéraux: consultations

Les règlements suivants, dont les titres n’ont pas changé, ont été publiés pour consultation dans la Feuille fédérale du 29 avril, du 4 mai et du 6 mai 2021

  • Technicien/ne sur aéronefs (BF)

  • Techno-diagnosticien/ne d’appareils à moteur (BF)

  • Techno-diagnosticien/ne en machines agricoles (BF)

  • Techno-diagnosticien/ne en machines de chantier (BF)

  • Directeur/trice d’école d’une discipline sportive (DF)

Brevets et diplômes fédéraux: approbations

Les règlements suivants ont été approuvés par le SEFRI:

Les règlements sont disponibles dans la liste des professions du SEFRI. Une fiche INFOformation&profession est créée par le CSFO lorsqu’il s’agit d’une nouvelle profession ou que le titre obtenu est modifié.

* L’Association suisse du maquillage permanent (PMU) se retire en tant qu’organe responsable du présent règlement d’examen. Toutes les dispositions relatives à l’examen professionnel de dermapigmentologue sont abrogées.

Avenir Suisse: cibler la formation continue

Avenir Suisse a publié un document intitulé "Cibler la formation continue". Le think tank y souligne son rejet des mesures étatiques visant à promouvoir la formation continue, à l’exception des mesures de soutien pour les personnes – souvent sans formation postobligatoire – qui ne participent pas ou presque pas à l’apprentissage tout au long de la vie. Pour Avenir Suisse, les chèques ou les comptes de formation continue, comme on les connaît en France ou en Grande-Bretagne, constituent une solution particulièrement appropriée, tandis que les prêts pour formation continue permettent de couvrir le coût de la vie durant les perfectionnements de plus longue durée ou les réorientations.

Formation générale et hautes écoles

ZH: bachelor HES en diagnostic de laboratoire biomédical

En automne 2022, la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW) lancera un bachelor en diagnostic de laboratoire biomédical. Les étudiants apprendront à assumer la responsabilité des diagnostics posés et à réaliser eux-mêmes des mesures et des examens (choix des méthodes et des équipements; analyse, évaluation et présentation des résultats; etc.). Les diplômés seront en mesure de développer, d’évaluer et d’introduire de nouvelles méthodes de diagnostic. Ils pourront être amenés à travailler dans des laboratoires médicaux, des hôpitaux, des cliniques universitaires ou l’industrie. Dispensé à plein temps, le cursus durera six semestres. Les titulaires d’un diplôme ES de technicien-ne en analyses biomédicales pourront obtenir le bachelor après trois ou quatre semestres.

ZH/GR: deux MAS dans le domaine de la santé

Proposé par la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW), le MAS Physician Associate Skills est destiné aux professionnels de la santé. Les diplômés pourront soulager le corps médical dans des situations de soins complexes et assumer des activités médico-cliniques. Avec le MAS eHealth, la HES des Grisons (FHGR) ouvre une formation postgrade axée sur la numérisation dans le domaine sanitaire (dossiers électroniques de patients, apps de santé, etc.). Celle-ci s’adresse aux cadres moyens et supérieurs.

ZH: encouragement des jeunes scientifiques

Une carrière scientifique va de pair avec de nombreuses incertitudes. Sur news.uzh.ch, quatre jeunes chercheurs parlent de ce qui les motive et des obstacles qu’ils rencontrent. Ils sont très motivés et éprouvent une grande passion pour leur champ de recherche. L’Université de Zurich a créé neuf postes de professeurs boursiers et de professeurs assistants pour jeunes chercheurs; dix autres postes de professeurs devraient suivre. Grâce à ses programmes de cours et à ses bourses, la plateforme Graduate Campus soutient les chercheurs et les prépare à un large éventail de carrières.

Orientation

Étude sur les avantages de la formation continue

Une étude de la Haute école de Lucerne montre dans quelle mesure la formation continue favorise le développement professionnel. L’accent a été mis sur les avantages non monétaires. Tous les étudiants ayant achevé, en 2016, un CAS, un DAS ou un MAS au sein du Département d’économie ont été interviewés. Pour une grande partie d’entre eux, la formation continue contribue de manière significative à leur développement professionnel tel que souhaité et leur permet de relever de nouveaux défis. La plupart sont par ailleurs convaincus que la formation continue a augmenté l’attrait de leur profil et renforcé leur confiance en eux. Il apparaît également que la formation continue est suivie d’un changement d’emploi. Certains participants étaient très satisfaits de la formation, mais déçus par l’absence d’occasions de mettre en pratique ce qu’ils avaient appris.
Davantage d’informations

La réussite professionnelle influence la personnalité

Jusqu’à présent, les recherches sur les carrières ont montré que certains traits de personnalité tels que la stabilité émotionnelle ou la rigueur favorisent la réussite professionnelle. Une étude de l’Université de Berne, conduite par le professeur Andreas Hirschi et menée en collaboration avec l’Université de Gand (Belgique), révèle que la réussite professionnelle peut elle aussi modifier des traits fondamentaux de la personnalité: si le prestige professionnel et le revenu augmentent pendant huit ans, ils s’accompagnent d’une meilleure stabilité émotionnelle, d’une plus grande ouverture à la nouveauté et d’une tendance moins prononcée à l’extraversion. L’étude s’est penchée sur les données de 4700 personnes établies en Allemagne.
Communiqué de presse

Récit d’un jeune charpentier en tournée à travers la Suisse

Sur mandat de l’Association suisse des entreprises de construction en bois (Holzbau Schweiz), Benjamin Nussbaum, jeune charpentier, sillonne le pays au volant de son camping-car jusqu’en novembre 2021 pour promouvoir son métier. Exerçant dans différentes entreprises, il travaille sur des projets de grande envergure ou réalise des travaux spécialisés comme la construction d’escaliers. Il se rend aussi à des salons des métiers et dans des classes du secondaire, où il présente aux jeunes l’apprentissage de charpentier-ère et ses débouchés. Il retrace cette expérience sur Facebook et Instagram.

Marché du travail

Baromètre des RH: satisfaction professionnelle élevée malgré le coronavirus

Une analyse (en allemand) des données du baromètre des RH montre qu’en 2020, 82,3% des employés étaient plutôt, voire très satisfaits de leur situation professionnelle, contre 79,0% en 2018. Seuls 6% se disaient plutôt, voire très insatisfaits (2018: 8,3%). Les résultats détaillés révèlent notamment que le "type de satisfaction stabilisé" a fortement augmenté par rapport aux années précédentes. Une explication possible serait que les actifs en Suisse ont revu leurs attentes à la baisse et valorisé davantage leur emploi. Toutefois, les études menées pendant la crise sanitaire montrent également que le durcissement des conditions de travail peut entraîner un épuisement émotionnel et un isolement social accrus.
Résumé (en français)

Enquête sur le travail post-retraite

Comme le montre une enquête de Swiss Life, un tiers des hommes et un quart des femmes continuent d’exercer une activité professionnelle au-delà de l’âge ordinaire de la retraite. En 2019, cela représentait quelque 190'000 personnes, soit une hausse d’environ 75% par rapport au début des années 2000. La disposition à travailler plus longtemps est très répandue chez les 55-70 ans: 49% des sondés de cette tranche d’âge envisagent de continuer à travailler à la retraite ou le font déjà. Pour cela, il faut des conditions favorables: une bonne santé, une ambiance de travail agréable et l’estime de son employeur sont des facteurs importants pour que les gens soient prêts à rester actifs après l’âge de 64 ou de 65 ans.

Risque d’épuisement émotionnel chez les professionnels du travail social

La pandémie impacte durement les travailleurs sociaux: un professionnel sur trois risque de souffrir d’épuisement émotionnel. C’est ce que montre une étude (en allemand) réalisée fin 2020 par la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse (FHNW). La demande de soutien a augmenté du côté des bénéficiaires et la communication s’est détériorée entre ces derniers et les professionnels. L’étude révèle aussi qu’une grande partie des travailleurs sociaux s’accommodent bien des changements induits par l’utilisation des technologies numériques et le télétravail. AvenirSocial demande désormais à la Confédération et aux cantons de mettre davantage de ressources à la disposition de la branche.
Communiqué de presse (en français)

Plateforme de job-matching pour l’économie créative

We Talents est une plateforme de job-matching pour l’économie créative. Après y avoir saisi gratuitement leur profil et leur expérience en matière de projets, les indépendants peuvent recevoir automatiquement des notifications pour des offres; ils ont également la possibilité de réaliser des mandats et de les facturer directement via la plateforme. Répondre à une offre est payant (abonnement mensuel: CHF 8.90). De leur côté, les entreprises peuvent annoncer gratuitement des mandats et, moyennant CHF 8.90 par mois (catégorie "Starter"), tchatter avec dix personnes.

Plateforme d’emploi pour les professions techniques

Active en Allemagne, en Autriche et aux Pays-Bas, Honeypot est une plateforme d’emploi pour les professions techniques. Depuis peu, elle offre la possibilité de chercher des postes en Suisse. Sur honeypot.io, les entreprises peuvent contacter des professionnels des TIC inscrits (gratuitement) sur le portail. Il existe différents modèles d’adhésion pour les entreprises, selon leur nombre d’embauches par an.

Divers

Le Conseil fédéral adopte une stratégie nationale en matière d’égalité

Le Conseil fédéral a adopté la stratégie "Égalité 2030". Elle se concentre sur quatre thèmes principaux: promotion de l’égalité dans la vie professionnelle, amélioration de la conciliation travail-famille, prévention de la violence et lutte contre la discrimination. Plusieurs indicateurs de la stratégie présentent un intérêt du point de vue de la formation professionnelle: proportion d’hommes dans les métiers de la santé et de l’éducation, taux de sous-emploi selon le sexe et la situation familiale, etc. Les mesures prioritaires de la stratégie seront concrétisées d’ici à la fin de l’année 2021 et devraient être adoptées ou mises en œuvre d’ici à 2023.
Communiqué de presse

OFS: 91% des jeunes passent directement au secondaire II

Pour la première fois, l’OFS a analysé les parcours dans la scolarité obligatoire de tous les élèves de 4 à 16 ans sur l’ensemble du territoire. Il montre notamment qu’en moyenne trisannuelle 2015-2017, 90,8% des élèves ayant terminé l’école obligatoire en Suisse ont poursuivi leur formation sans interruption. Au niveau cantonal, le taux varie entre 86,8% (SO) et 96,6% (GE). Entre garçons et filles, il affiche 3,9 points de plus chez les premiers. Pour les Suisses nés en Suisse, il est supérieur de 6,1 points à celui des étrangers nés à l’étranger et arrivés en Suisse après l’âge de 6 ans.
Davantage d’informations

OFS: chiffres clés concernant l’éducation

La statistique de l’éducation 2020 de l’OFS présente des chiffres clés sur les élèves et les étudiants par degré de formation, sur le corps enseignant et le personnel des hautes écoles, sur certains diplômes et sur les institutions de formation. La statistique des maturités 2020 fait partie des nouveautés. Elle révèle notamment que 19'098 certificats de maturité gymnasiale, 14'418 certificats de maturité professionnelle et 3168 certificats de maturité spécialisée ont été décernés l’année dernière. Enfin, selon la statistique de la formation professionnelle initiale, 75'883 personnes ont entamé, en 2020, un apprentissage et 70'207 l’ont achevé. Au total, 74'257 personnes se sont présentées aux examens; le taux de réussite est passé à 94,5% (2019: 91,2%).

Liechtenstein: premier rapport sur l’éducation

La grande majorité des apprentis liechtensteinois se forment dans une entreprise de leur pays (2017/2018: environ 87%); un peu moins de 12% suivent leur formation dans une entreprise du canton de Saint-Gall et 1,5% dans les Grisons. C’est ce que révèle le premier rapport sur l’éducation de la Principauté, élaboré dans le cadre d’un projet pilote. Le rapport fournit des informations sur l’ensemble du système éducatif, notamment sous l’angle de son efficacité ou encore de l’égalité des chances.

Retour en haut