DE

FR

IT

Édition 06/2021

Formation professionnelle initiale

Le Conseil fédéral édicte des dérogations pour les examens finaux

Dans la mesure du possible, les examens de maturité et de fin d’apprentissage seront organisés de manière ordinaire en 2021, malgré la pandémie. Au cas où la situation épidémiologique ne permettrait pas la tenue ordinaire des examens à l’échelle nationale ou au niveau régional malgré le respect des plans de protection, le Conseil fédéral a édicté, le 12 mars 2021, les dérogations nécessaires par mesure de précaution. Les ordonnances édictées fournissent la base légale requise pour que les personnes qui quittent les filières du secondaire II puissent entamer des études aux degrés tertiaires A et B en automne 2021. Par ailleurs, les apprentis obtiendront une certification professionnelle pleinement reconnue sur le marché du travail.
Communiqué de presse

Enquête "Pouls des places d’apprentissage": égalité des chances compromise dans les PQ

Selon le 11e relevé de l’enquête "Pouls des places d’apprentissage" (février 2021), 80% des entreprises formatrices prévoyaient d’offrir le même nombre de places d’apprentissage, voire plus, qu’en 2020. L’enquête montre aussi que 72% des places d’apprentissage pour août 2021 ont déjà été pourvues. Autre résultat: la plupart des entreprises formatrices pensent que les procédures de qualification (PQ) ordinaires sont applicables (4,07 points sur une échelle de 1 à 5). Cependant, elles sont plutôt sceptiques quant à l’égalité des chances en cas de tenue ordinaire des examens (3,92 points). Elles ne sont pas totalement sûres que les apprentis seront en mesure de rattraper, durant le reste de leur cursus, les contenus qu’ils ont manqués dans la formation en entreprise (3,94 points). Ces chiffres doivent toutefois être interprétés avec prudence en raison de l’absence de valeurs de référence.

Projets romands innovants dans la formation professionnelle initiale

En Suisse romande, un peu plus de la moitié (56,3%) des jeunes entament une formation professionnelle initiale à la fin de leur scolarité obligatoire. Dans la région lémanique, ils sont particulièrement peu nombreux. Dans le cadre d’une étude, l’IFFP examine des projets qui utilisent des approches innovantes pour répondre aux faiblesses systémiques en Suisse romande (cf. newsletter Transfert 2/2021). Ces projets interviennent avant, pendant ou après la formation professionnelle initiale, comme la mesure fribourgeoise "START! Job dating" (pour choisir un apprentissage) ou encore les "cafés tremplins" (rencontres entre recruteurs et apprentis à la recherche d’un premier emploi), qui s’inspirent du concept de speed dating.

Formation professionnelle initiale: auditions

Les professions suivantes, dont les titres n’ont pas changé, sont en procédure d’audition auprès du SEFRI:

  • Aide-mouleur/euse AFP

  • Mouleur/euse CFC

Les documents sont disponibles sur le site Internet du SEFRI.

Évaluation de l’aptitude aux études HES des titulaires d’une MP

Le SEFRI et la CSFP ont commandé une étude sur l’évaluation de l’aptitude aux études HES des titulaires d’une maturité professionnelle (MP). Elle fait suite à une première enquête conclue en 2014. Le mandat a été confié à la société econcept, qui s’était chargée de la précédente enquête. Cette étude servira de base de travail aux partenaires de la formation professionnelle à des fins d’assurance qualité, de pilotage et de développement de la MP. Les enquêtes auprès des étudiants et des responsables de filières des HES auront lieu entre fin mars et fin mai 2021. Les résultats seront disponibles au cours du premier semestre 2022.

Le National veut améliorer la planification du financement de la formation professionnelle

En réponse à une motion (21.3007) déposée au Conseil national par la Commission de la science, de l’éducation et de la culture, le Conseil fédéral est chargé d’élaborer, en collaboration avec les cantons, une proposition visant à améliorer la gestion et la planification du financement de la formation professionnelle par ces derniers et de la présenter au Parlement d’ici à la fin de l’année 2022. Un postulat (21.3008) demande de son côté d’analyser les répercussions du soutien financier supplémentaire accordé par la Confédération (notamment concernant l’art. 52) sur la participation des cantons aux coûts. Les interventions parlementaires et les affaires relatives à la politique éducationnelle qui sont actuellement traitées à l’Assemblée fédérale ainsi que dans les parlements cantonaux figurent dans la liste "Documentation parlementaire". Cette dernière est établie chaque mois par le Centre d’information et de documentation IDES de la CDIP.

BE: comment la gibb met-elle en œuvre la compensation des désavantages?

La réussite de la mise en œuvre de la compensation des désavantages passe notamment par des processus clairs au sein des établissements scolaires, comme l’a montré le rapport "Enhanced Inclusive Learning". Dans un entretien (en allemand, avec résumé en français; voir p. 40) accordé à la revue Éducation, Andy Bula, coordinateur des mesures de compensation des désavantages à l’École professionnelle bernoise (gibb), explique en quoi elles consistent.

VD: Junior Teams, un nouveau modèle d’apprentissage

Afin de contrer les effets de la crise sanitaire et des problèmes de relève, le canton de Vaud a lancé un nouveau modèle pédagogique pour la formation professionnelle initiale: des équipes baptisées Junior Teams regroupent cinq à huit apprentis aux profils mixtes qui sont formés au même métier (ou à des métiers proches) et qui sont encadrés par un formateur à plein temps. Cela accroît la motivation, soude les équipes ou encore favorise l’encadrement par les pairs. Le modèle permet aussi de soutenir des jeunes aux parcours difficiles, sans être consacré uniquement à la réinsertion socioprofessionnelle. Le premier Junior Team a commencé en été 2020 dans une carrosserie lausannoise. Des Junior Teams dans cinq entreprises sont prévus d’ici à 2022. Ce modèle est présenté dans un article de la revue REISO.

Formation professionnelle supérieure et continue

Brevets et diplômes fédéraux: consultations

Les règlements suivants, dont les titres n’ont pas changé, ont été publiés pour consultation dans la Feuille fédérale du 17 mars 2021:    

  • Chef/fe de marketing diplômé/e (DF)

  • Chef/fe de vente diplômé/e (DF)

Brevets et diplômes fédéraux: approbations

Les règlements suivants ont été approuvés par le SEFRI:

Les règlements sont disponibles dans la liste des professions du SEFRI. Une fiche INFOformation&profession est créée par le CSFO lorsqu’il s’agit d’une nouvelle profession ou que le titre obtenu est modifié.

Technicien/ne en production chimique et pharmaceutique: nouveau BF prévu

L’Association suisse des opérateurs en chimie et l’association professionnelle scienceindustries élaborent actuellement un examen professionnel de technicien/ne en production chimique et pharmaceutique. Conçu comme une étape intermédiaire vers l’examen professionnel supérieur de technologue en chimie diplômé/e, ce brevet fédéral (BF) s’adresse aux titulaires d’un CFC de technologue en production chimique et pharmaceutique. Les techniciens en production chimique et pharmaceutique assument une fonction de cadre au sein d’entreprises de l’industrie chimique, pharmaceutique et biotechnologique, chez des fabricants de produits cosmétiques et dans des stations d’épuration. Selon les informations de l’organe responsable, la procédure de consultation du SEFRI devrait avoir lieu en 2021. Les cours préparatoires ont déjà commencé au centre de formation aprentas de Muttenz (BL). En Suisse romande, il est prévu que les cours préparatoires soient donnés chez Educarre, à Monthey (VS). Une révision de l’examen professionnel supérieur de technologue en chimie diplômé/e est également prévue; la dénomination officielle du titre n’a pas encore été fixée.

GE: évaluation du chèque de formation

Tirant un bilan du chèque annuel de formation (CAF), la Cour des comptes de Genève a proposé certaines améliorations qui ont toutes été acceptées par les instances cantonales. Le CAF aide les personnes souhaitant suivre une formation continue, à raison de 500 francs pour les formations sans certification (langues, informatique) et de 750 francs pour les formations qualifiantes. En 2019, quelque 7000 chèques ont été octroyés, contre 8000 en 2017. Les bénéficiaires du CAF sont jeunes (médiane à 36 ans), principalement des femmes (64%), majoritairement de nationalité étrangère (56%) et d’un niveau de formation correspondant globalement à celui de la population genevoise. Les CAF sont surtout utilisés dans l’optique de retrouver un emploi. Par ailleurs, la Cour a recommandé d’axer les conditions d’octroi du CAF sur la situation financière actuelle des demandeurs (et non pas sur celle d’il y a deux ans), afin de ne plus exclure les personnes confrontées à une baisse récente de revenu, par exemple après la perte de leur emploi. 
Davantage d’informations: communiqué de presse, rapport, synthèse

Allemagne: cursus trial

Les filières duales combinant formation pratique en entreprise et études sont bien ancrées en Allemagne. Depuis 2015, certaines hautes écoles proposent également un "cursus trial", qui combine apprentissage, brevet de maîtrise et bachelor en économie d’entreprise ("Handwerksmanagement – Betriebswirtschaftslehre"). D’une durée de cinq ans, le programme exige des participants qu’ils y consacrent six jours par semaine en raison de la forte charge de travail. Il a été rendu possible grâce à la collaboration des associations de branche et des hautes écoles. Un article de la Frankfurter Allgemeine Zeitung brosse le portrait de trois diplômés; les bases du cursus trial sont décrites dans un article de la revue allemande BWP.

Formation générale et hautes écoles

Les associations d’étudiants demandent des aides financières au gouvernement

Beaucoup d’étudiants travaillent dans des secteurs sévèrement touchés par la pandémie. Dans une lettre ouverte (en allemand) adressée au Conseil fédéral, plusieurs organisations (Union des étudiant-e-s de Suisse, Educa Swiss et FH Suisse) demandent des mesures rapides et coordonnées pour soutenir financièrement les étudiants. Il s’agit notamment d’éviter que ces derniers abandonnent leurs études.
Davantage d’informations: communiqué de presse (en allemand), article de 24 heures

BE: formations postgrades en aumônerie, accompagnement spirituel et psychologie pastorale

La Faculté de théologie de l’Université de Berne offre un programme de formation postgrade dans les domaines de l’aumônerie, de l’accompagnement spirituel et de la psychologie pastorale. Unique en Europe, ce programme a pu être mis en place grâce à une nouvelle coopération œcuménique. Il est ouvert aux personnes de confessions chrétienne, musulmane ou encore juive; des admissions sur dossier sont possibles. Diverses formations sont proposées, dont l’aumônerie en milieu pénitentiaire, menant à des CAS, à un DAS et à un MAS.
Communiqué de presse

SG: passage à la Faculté de droit de la HSG avec un bachelor HES en management et droit

En automne 2021, la Haute école spécialisée de la Suisse orientale proposera un bachelor en management et droit sur son campus saint-gallois. Selon les informations données par les responsables de filière de la HES, le passage à la Faculté de droit de l’Université de Saint-Gall (HSG) est réglé pour les futurs diplômés: ces derniers pourront accéder directement au 3e semestre du bachelor en droit (BLaw) de la HSG et seront donc dispensés de l’année propédeutique.

ZH: l’Uni veut ouvrir des formations pour tous

Dans une interview accordée à la NZZ am Sonntag, Michael Schaepman, recteur de l’Université de Zurich, plaide en faveur de l’ouverture de l’institution aux personnes sans certificat de maturité. Il insiste sur le fait qu’il faut accueillir davantage de personnes peu formées. Le certificat de maturité reste nécessaire pour obtenir un titre académique, mais les cours devraient être accessibles aux personnes qui souhaitent acquérir des qualifications individuelles. L’idée de Michael Schaepman est que chacun puisse composer son propre programme de formation continue; un certificat de qualité serait délivré en cas de réussite.
Davantage d’informations: article de 24 heures

Orientation

BE: exposition itinérante pour faire découvrir l’apprentissage

Dans le cadre d’une exposition itinérante, des figurines grandeur nature représentant des apprenti-e-s ont été installées dans les écoles du secondaire I du canton de Berne. Grâce à la réalité augmentée, les écoliers découvrent les professions et les entreprises formatrices dans lesquelles ces dix "mannequins" travaillent. Ils sont invités à s’inscrire à des stages d’orientation et à contacter les entreprises par téléphone. Cette exposition est le résultat d’un projet de l’association Lehrstellennetz.

Marché du travail

Taux de chômage selon le sexe en 2020

La situation exceptionnelle de 2020 se reflète dans le taux de chômage. Les femmes âgées de 15 à 24 ans ont le taux de chômage qui a connu la plus forte augmentation entre 2019 et 2020 (de 7,2 à 8%). En revanche, ce taux a moins évolué chez les femmes âgées de 40 à 54 ans et de 55 à 64 ans. Dans cette dernière catégorie, il a même légèrement baissé. En ce qui concerne les hommes, la plus forte augmentation s’observe chez les 25-39 ans (de 3,7 à 4,4%). Ces chiffres proviennent de l’OFS.

Maintien dans l’emploi après la retraite

Le nombre de personnes qui continuent à travailler après la retraite a augmenté de près de 50% ces dix dernières années. Quelque 20% des 65-74 ans sont actifs. On constate toutefois des différences importantes d’une branche à l’autre. Dans une enquête présentée sur le site knoten-maschen.ch (en allemand), près de la moitié des 45 ans et plus déclarent vouloir continuer à travailler après leur retraite. La participation à la formation continue et l’absence de stress psychologique au travail font partie des facteurs qui favorisent cette décision.

Revue La Vie économique: dossier consacré aux frontaliers

Fin 2020, quelque 340'000 frontaliers travaillaient en Suisse. Ils étaient moitié moins il y a 25 ans. La revue La Vie économique met en lumière les différentes dimensions de cette évolution dans un dossier intitulé "Habiter à l’étranger, travailler en Suisse". Elle montre par exemple qu’en 2015, environ 10% des brevets suisses ont été développés par des frontaliers; cette performance n’apparaît toutefois pas dans les statistiques suisses de l’innovation. De son côté, le ministre saint-gallois de l’économie Beat Tinner souligne que sans les frontaliers, le Rheintal serait à l’arrêt.

Évaluation des mesures de réinsertion de l’AI

Les mesures de réinsertion prévues dans la 5e révision de l’AI sont un instrument adéquat dans la préparation à la (ré)adaptation professionnelle. À moyen et long terme, près de 40% des assurés parviennent à reprendre durablement une activité lucrative après avoir participé à une mesure de réinsertion. C’est ce que montre une évaluation présentée dans la revue Sécurité sociale (édition 1/2021). Les auteures du rapport formulent dix recommandations en vue d’améliorer ces mesures. L’une d’entre elles stipule qu’il convient de réfléchir à la meilleure manière, pour l’AI, de soutenir et d’accompagner l’assuré sur le marché ordinaire du travail à l’issue des mesures de réinsertion, par exemple pendant le temps d’essai.

GE: employabilité des diplômés CFC et AFP dans le domaine santé-social

À Genève, le niveau d’employabilité des diplômés CFC et AFP dans le domaine santé-social est excellent et leur taux de fluctuation est modéré. C’est ce qui ressort d’une enquête menée auprès des personnes ayant suivi, entre 2015 et 2019, une formation d’assistant-e en soins et santé communautaire, d’assistant-e socio-éducatif-ve ou d’aide en soins et accompagnement. En septembre 2020, près de 87% d’entre elles étaient encore en emploi dans le domaine et plus de 90% étaient satisfaites de leur formation. L’enquête montre également que la pandémie n’a pas eu d’impact négatif sur leur employabilité. Au contraire, elle a consolidé davantage leur choix professionnel et leur désir de se perfectionner. 
Communiqué de presse

ZH: la pandémie impacte la structure économique du canton

Une analyse menée dans le canton de Zurich montre qu’en 2020, les changements au sein des branches ont été plus marqués que les années précédentes. Les pertes d’emplois les plus importantes ont été enregistrées dans le secteur de la restauration, avec la suppression de quelque 3400 postes à plein temps. En revanche, des emplois ont été créés dans les domaines de la santé et du social (+2300), de l’administration publique et de la formation (+2100), de l’informatique (+1900) et de l’industrie électrique (+1270). La numérisation constitue le principal moteur de ces changements. Depuis 1980, l’emploi a connu une croissance de 59% dans le canton de Zurich et de 40% au niveau suisse (toutes branches confondues).

Divers

Movetia: conférence à venir sur le thème des échanges et de la mobilité

Tous les jeunes devraient prendre part à un projet d’échange ou de mobilité durant leur formation, comme le veut la stratégie de la Confédération et des cantons. La pandémie a compromis cette possibilité. Des projets ont été annulés ou reportés, mais de nouvelles formes d’échange ont également vu le jour. Lors d’une conférence organisée le mardi 18 mai 2021 à Berne, l’agence Movetia dressera un bilan intermédiaire de la situation et se projettera dans l’avenir. Le conseiller fédéral Alain Berset, la présidente de la CDIP Silvia Steiner et la directrice du SEFRI Martina Hirayama feront partie des intervenants. La conférence se déroulera en ligne ou en présentiel (si le contexte sanitaire le permet). L’inscription est gratuite.

Retour en haut