13.04.2016

Insertion professionnelle

Admission provisoire, une notion trompeuse

Selon Michael Siegenthaler, expert du marché de l'emploi au Centre de recherches conjoncturelles (KOF), la notion d'admission provisoire ne correspond pas à la réalité. En effet, l'expérience montre que 90% des personnes admises à titre provisoire restent en Suisse à plus long terme. Par ailleurs, à cause de ce statut peu clair, les employeurs hésitent à les embaucher. Sur oekonomenstimme.org (en allemand), Michael Siegenthaler écrit qu'il existe pourtant des mesures simples pour augmenter le taux de participation des réfugiés au marché du travail. Il mentionne notamment la prise en compte de leurs compétences linguistiques et professionnelles lors de leur répartition dans les cantons.