Edition 05 | 2014

FORMATION

CNC Formation professionnelle

Comparabilité des diplômes suisses au niveau international

Les diplômes de la formation professionnelle suisse sont en partie méconnus à l’étranger. La création de trois nouveaux instruments – le cadre national des certifications pour les diplômes de la formation professionnelle, le supplément descriptif du certificat et le supplément au diplôme – permet d’en améliorer la lisibilité et la comparabilité.

Par Laura Antonelli Müdespacher, cheffe de l’unité Projets internationaux de formation au SEFRI

L’éducation a un caractère national, pas seulement en Suisse mais dans le monde entier. Les systèmes éducatifs européens se distinguent par leur grande diversité. La Suisse se caractérise par la place importante qu’occupe la formation professionnelle, axée sur les aptitudes effectivement demandées sur le marché du travail, présentant une qualité élevée et offrant de nombreuses perspectives de carrière.

Améliorer la transparence

L’internationalisation de l’économie place de plus en plus les diplômés de la formation professionnelle suisse en situation de concurrence avec les titulaires de diplômes étrangers. Les différences entre les systèmes rendent difficiles l’évaluation et la comparaison des formations. La formation professionnelle supérieure en particulier est pour ainsi dire inconnue à l’étranger. Par conséquent, les employeurs en Suisse ou à l’étranger qui sont peu familiers du système suisse risquent de favoriser les titulaires de diplômes de niveau haute école bien connus sur le plan international, comme le bachelor ou le master. Afin d’améliorer la transparence des diplômes de la formation professionnelle suisse par rapport à d’autres diplômes européens et de faciliter la mobilité des diplômés, le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) lance dès octobre 2014, par le biais d’une ordonnance adoptée par le Conseil fédéral, trois nouveaux instruments:
– le cadre national des certifications pour les diplômes de la formation professionnelle (CNC Formation professionnelle);
– le supplément descriptif du certificat pour la formation professionnelle initiale;
– le supplément au diplôme pour la formation professionnelle supérieure.

Trois instruments

Le CNC Formation professionnelle est une trame constituée de huit niveaux. Il contient des descriptions qui permettent de rattacher tous les diplômes de la formation professionnelle à un des niveaux. Il se fonde sur les compétences opérationnelles que possèdent les titulaires d’un diplôme donné. Ce ne sont donc pas le nom ou la désignation d’un diplôme qui sont déterminants, mais les aptitudes acquises par la personne diplômée. Le niveau attribué se réfère au diplôme et non aux performances individuelles. De nombreux pays possèdent déjà un cadre national des certifications, mais la structure varie. Le cadre européen des certifications pour l’éducation et la formation tout au long de la vie (CEC), élaboré par l’Union européenne, permet de comparer les certifications de différents pays. Le CEC sert d’outil de traduction, dans la mesure où tous les CNC se réfèrent au CEC. Autrement dit, chaque niveau du CNC est associé à un niveau du CEC. Tous les Etats européens structurent actuellement leur CNC sur cette base ou l’ont déjà fait. Cela permettra, par exemple, à des entreprises allemandes de mieux évaluer un diplôme de la formation professionnelle suisse, car elles sauront à quel niveau du CNC allemand (DQR) le diplôme en question correspond (cf. graphique 1). Les deux autres instruments sont le supplément descriptif du certificat et le supplément au diplôme. Ils contiennent des informations sur les diplômes correspondants, rédigées dans un langage clair, permettant ainsi aux employeurs, en Suisse et à l’étranger, d’évaluer les compétences professionnelles des titulaires. Ils indiquent par exemple le profil de la profession et les domaines d’activité, et mentionnent aussi les conditions d’admission pour l’obtention du diplôme ainsi que le niveau qui lui est attribué dans le CNC Formation professionnelle et le CEC. Un supplément descriptif du certificat est délivré pour chaque diplôme de la formation professionnelle initiale, tandis qu’un supplément au diplôme accompagne chaque diplôme de la formation professionnelle supérieure. Les deux documents sont établis sur la base d’un modèle de l’Union européenne et sont donc facilement reconnaissables.

Avantages de ces trois instruments

– Pour les diplômés: ceux-ci pourront joindre le supplément descriptif du certificat ou le supplément au diplôme à leur dossier de candidature sans devoir fournir d’explications supplémentaires. Ils augmentent ainsi leurs chances sur le marché du travail et favorisent leur mobilité professionnelle. En effet, tant les employeurs à l’étranger que les entreprises suisses obtiennent des informations claires sur les compétences de la personne diplômée et sur la place de son diplôme dans le système de formation qu’ils connaissent.
– Pour les entreprises: le processus de recrutement est simplifié en Suisse et à l’étranger. Le supplément descriptif du certificat et le supplément au diplôme fournissent des informations transparentes sur les compétences des candidats. Le niveau du CNC renseigne sur le système suisse de formation professionnelle et permet aux cadres et aux responsables du personnel étrangers de situer le diplôme dans le système de formation qu’ils connaissent.
– Pour l’ensemble de la formation professionnelle: les diplômes de la formation professionnelle sont renforcés. Le CNC Formation professionnelle met en évidence la valeur d’un diplôme de la formation professionnelle et permet d’établir des comparaisons avec des diplômes de formation générale. Il favorise la transparence et la comparabilité des diplômes, renforce la mobilité des diplômés et leurs chances sur le marché du travail et augmente l’attrait de la formation professionnelle suisse.

Mise en œuvre

La recherche de consensus lors du processus de classification des diplômes est essentielle. Sur la base des documents de base (règlement d’examen, plan d’études cadre, ordonnance sur la formation), les organes responsables (organisations du monde du travail) élaborent une première proposition de classification de leurs diplômes ainsi que les suppléments descriptifs des certificats et les suppléments aux diplômes. En tant qu’organe externe, l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle vérifie ces travaux, garantissant par ce biais l’égalité de traitement et la cohérence des classifications au sein du système éducatif. Après avoir consulté les partenaires de la formation professionnelle, le SEFRI statue sur la classification définitive des diplômes. Il tient également un registre de tous les diplômes classés dans le CNC Formation professionnelle, accessible à toutes les personnes intéressées. Les suppléments descriptifs des certificats, accompagnant les certificats fédéraux de capacité et les attestations fédérales de formation professionnelle, peuvent être téléchargés depuis la liste des professions sur le site Internet du SEFRI (www.sbfi.admin.ch/bvz). Les suppléments aux diplômes pour les diplômes de la formation professionnelle supérieure sont remis par les services qui établissent le diplôme en question (cf. graphique 2).

Prochaines étapes

L’ordonnance sur le cadre national des certifications pour les diplômes de la formation professionnelle constitue la base légale du CNC Formation professionnelle ainsi que des suppléments descriptifs des certificats et des suppléments aux diplômes. Elle est entrée en vigueur le 1er octobre 2014. La classification des diplômes dans le CNC Formation professionnelle et l’élaboration des suppléments descriptifs des certificats et des suppléments aux diplômes peuvent donc commencer. Le SEFRI soutient ce processus en organisant une conférence de lancement le 22 octobre 2014, des formations dès le 29 octobre 2014 ainsi que d’autres mesures. Il est prévu que l’ensemble des diplômes de la formation professionnelle suisse soit classé dans le CNC en l’espace de trois ans. La publication de la première série de classifications définitives, de suppléments descriptifs des certificats et de suppléments aux diplômes est prévue pour l’été 2015.

Liens et références bibliographiques

www.cnc-formationprofessionnelle.ch

Commentaires
 
 
 
imgCaptcha
 

Prochaine édition

Le prochain numéro paraîtra le 23 octobre. Focus: Agilité