Edition 05 | 2014

Focus

Compétences

Jamais notion n’aura autant marqué les débats politico-éducatifs que celle d’orientation vers les compétences: changement de paradigme depuis longtemps nécessaire pour les uns, disparition désastreuse des contenus d’apprentissage pour les autres. La définition précise du terme de compétences est controversée au sein même des milieux spécialisés. Comment cette orientation se présente-t-elle?

Edito

Une certaine lassitude des réformes semble gagner le domaine de la formation. L’école obligatoire fait face à des réformes houleuses dans le sillage du concordat HarmoS et du «Lehrplan 21». Aux motifs pédagogiques s’ajoutent des considérations politiques, notamment autour de l’éducation, et la doctrine des partis.

Apprendre à opérer un choix

L’orientation constitue un moment clé dans la scolarité des élèves. Le Plan d’études romand (PER) fournit un cadre pour cet enseignement qui doit aider les élèves dans leurs réflexions et démarches aboutissant à un projet scolaire ou professionnel.

Ce que les apprentis devraient avoir appris à l’école

Lorsque l’école obligatoire et les entreprises formatrices parlent de compétences, elles n’utilisent pas la même langue. Un projet entend servir d’aide à la «traduction», grâce à des profils d’exigences scolaires pour la formation professionnelle initiale.

Plus proche de la pratique

Nous n’apprenons pas pour l’école, mais pour la vie: selon les professionnels, le précepte de Sénèque est bien appliqué dans la formation professionnelle. Deux éléments jettent toutefois une ombre sur l’orientation conséquente vers les compétences opérationnelles dans les écoles professionnelles: la surcharge de contenus et des formes d’examen conventionnelles.

Apprendre au travail

Les compétences de base permettent de participer pleinement et de manière autonome à la vie sociale ainsi qu’au marché de l’emploi. L’acquisition et le maintien de ces compétences sont souvent négligés par les entreprises. Le projet GO2 entend pallier ce déficit et examine différentes mesures dans le cadre de formations pilotes. Exemple à Tramelan.

Formation

Pourquoi un modèle pourtant prometteur ne décolle pas

Les réseaux d’entreprises formatrices (REF) présentent un potentiel important. Telle est la conclusion d’un projet de recherche de trois ans. Les intérêts propres aux différentes entreprises peuvent toutefois affaiblir ce modèle et l’empêcher de véritablement s’établir.

Comparabilité des diplômes suisses au niveau international

Les diplômes de la formation professionnelle suisse sont en partie méconnus à l’étranger. La création de trois nouveaux instruments – le cadre national des certifications pour les diplômes de la formation professionnelle, le supplément descriptif du certificat et le supplément au diplôme – permet d’en améliorer la lisibilité et la comparabilité.

Orientation

L’entretien motivationnel pour faciliter le processus d’orientation

La motivation joue un rôle important dans la réussite des transitions. Pour la stimuler, une méthode d’entretien spécifique pourrait apporter un appui aux prestations d’orientation scolaire et professionnelle. Son efficacité sera testée auprès de jeunes en fin de scolarité obligatoire.

L’espoir, ressource pour la carrière

L’espoir est lié à différents aspects positifs de l’évolution de la carrière: la certitude, la performance, la satisfaction et la motivation. Il peut aussi être renforcé dans le cadre de l’orientation professionnelle, universitaire et de carrière.

Les clés d’un départ réussi dans la formation professionnelle initiale

L’apprentissage débute en général très bien pour les jeunes qui sortent directement de l’école obligatoire. Les facteurs de réussite sont la certitude du choix professionnel, le soutien des parents, les compétences sociales et la capacité de concentration. Les entreprises contribuent à cette réussite par leur structure, leurs feed-back et leurs relations avec le jeune.

Marché du travail

Les dix premières années

En Suisse, dix ans après la fin de leur scolarité obligatoire, 80% des jeunes sont engagés dans la vie active et environ 25% suivent une formation. Quelque 10% des jeunes de 26 ans ne possèdent aucun diplôme de formation postobligatoire; ce taux est même de 16% en Suisse romande. Ces nouveaux résultats proviennent de l’étude longitudinale TREE.

Attitude plus entrepreneuriale

Ces dernières années, l’ensemble des mesures du marché du travail (MMT) ont fait l’objet de nombreuses études et discussions politiques. Le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a annoncé en juin dernier une nouvelle stratégie: des mesures plus économiques, mais d’excellente qualité. Aucun agenda précis n’est prévu actuellement.

ORP: manque d’outils face aux troubles psychiques

Un rapport de l’OCDE révèle qu’aujourd’hui encore, les personnes confrontées à des problèmes psychiques sont trop souvent dirigées vers l’assurance-invalidité ou l’aide sociale: 40% des nouvelles rentes sont accordées en raison d’un problème de santé psychique. Coauteur de l’étude, Niklas Baer s’exprime au sujet du rôle des offices régionaux de placement (ORP).

Trait d'humour

Ami professionnel, amie professionnelle HES

Avec les nouvelles technologies, les gens sont tous connectés les uns aux autres. Paradoxalement pourtant, ils ne se sont jamais sentis aussi seuls qu’aujourd’hui. Individualisme croissant, rallongement du temps de travail qui ne facilite pas les loisirs, hausse des divorces: plusieurs facteurs expliquent l’absence ou la perte de liens familiaux et amicaux.

Prochaine édition

Le prochain numéro paraîtra le 23 octobre. Focus: Agilité