17.06.2020

Marché du travail

Coronavirus/Syna: les travailleurs temporaires souffrent particulièrement de la crise

Les employés temporaires et le personnel travaillant sur appel souffrent particulièrement de la crise du coronavirus. C’est ce que montre une enquête réalisée par le syndicat Syna auprès de quelque 5000 travailleurs et travailleuses. Beaucoup d’entre eux ne bénéficient pas suffisamment de l’extension du chômage partiel. Ces personnes perdent souvent leur emploi et se retrouvent au chômage. Pour Syna, les conditions d’embauche des emplois temporaires et du travail sur appel doivent devenir plus sûres (revenu minimal ou encore mêmes délais de congé que pour les autres salariés). Le syndicat demande également que les indemnités de salaire en cas de RHT (réduction de l’horaire de travail) et de chômage passent de 80 à 100% pour les salariés à bas revenus.