Edition 06 | 2018

Focus "Mobilité"

Movetia

De l’industrie textile vietnamienne aux start-up chinoises

Plus de 100 projets ont été soumis à l’agence Movetia pour son nouveau programme international de mobilité. Plusieurs sont dédiés à la formation professionnelle.

Par Olivier Tschopp et Christophe Bettin, resp. directeur et chef du domaine Formation professionnelle chez Movetia

Apprentis informaticiens en visite à Shanghai dans le cadre des semaines de projet TIC. (Photo: MBA Zurich)

Apprentis informaticiens en visite à Shanghai dans le cadre des semaines de projet TIC. (Photo: MBA Zurich)

Sur mandat du SEFRI, l’agence nationale Movetia a lancé, début 2018, un nouveau programme international de mobilité. Il s’adresse aux institutions suisses de formation souhaitant tester, en dehors de l’Europe, de nouvelles idées de mobilité ou de modèles de coopération. De nombreux projets ont déjà été déposés. Ce qui compte, c’est leur caractère innovant, leurs effets multiplicateurs et leur reproductibilité. Les projets doivent faire la démonstration d’une valeur ajoutée pour les institutions elles-mêmes ainsi que pour le système suisse de formation. Un crédit cadre de près de 2,2 millions de francs est à disposition pour la période 2018-2020, ce qui correspond à environ 750'000 francs par année.

Des bénéfices évidents pour la formation professionnelle

L’encouragement de la mobilité internationale à des fins de formation est un élément fondamental de la politique éducative de la Confédération. Un élargissement géographique des activités de mobilité est perçu comme extrêmement bénéfique pour le développement et l’attrait de la formation professionnelle en Suisse. De nombreux acteurs du système (associations professionnelles, écoles, entreprises formatrices, offices cantonaux, etc.) mettent aujourd’hui en place des structures ou élaborent des dispositifs proposant l’intégration de stages professionnels à l’étranger.

Trois exemples de projets

Dans le cadre du premier appel à soumission, plus de 100 projets issus des différents degrés ou secteurs de formation ont été déposés, ce qui constitue un joli succès et laisse augurer de belles perspectives pour la suite. Revers de la médaille, la sélection des projets a été complexe et délicate, surtout en raison des moyens financiers limités à disposition. Dans le domaine de la formation professionnelle, plusieurs projets ont été retenus et seront financés par Movetia. Voici trois exemples:
1) Textile Net-Tank: Centre de formation professionnelle à Thoune, Nähwerk IDM a mis sur pied un projet de mobilité sous le patronage de l’association professionnelle IBBG. Une vingtaine de formateurs et formatrices en entreprise de toutes les régions linguistiques de la Suisse pourront passer trois semaines au Vietnam, chez un des leaders du marché international de l’industrie textile. L’objectif principal consistera en un échange de compétences dans le domaine de la formation. Il s’agit de découvrir les méthodes de fabrication des vêtements sur le lieu même de production afin d’intégrer ce savoir-faire dans l’enseignement, une fois de retour en Suisse.
2) Semaines de projet TIC: Organisé sous forme de consortium public porté par le canton de Zurich en collaboration avec ceux de Lucerne, de Zoug et de Schaffhouse, ce projet permet à 30 apprentis informaticiens et apprenties informaticiennes de se rendre à Shanghai pour y découvrir le monde effervescent des start-up chinoises. Dans cette métropole en constante mutation, les participants pourront acquérir des connaissances professionnelles pointues, mais également de nombreuses compétences interculturelles et sociales, qui sont très recherchées sur un marché du travail toujours plus globalisé.
3) Virtual Student Hackathon: Entreprise de services, Birkenvale collaborera avec des partenaires suisses, indiens et australiens, sous une forme virtuelle, dans l’objectif de mieux mesurer le potentiel d’intégration des jeunes sur le marché du travail. Le projet durera six semaines. Les groupes remettront leurs travaux à un jury d’experts qui pourra évaluer et valoriser les résultats. Ce projet vise à tester une forme virtuelle d’échanges et son ancrage durant l’apprentissage. Ainsi, une bibliothèque et une plateforme seront créées pour permettre à des écoles ou à des associations d’utiliser ce modèle, voire de poursuivre d’autres sessions de Hackathon (événement réunissant des développeurs pour faire de la programmation informatique collaborative durant plusieurs jours).

Liens et références bibliographiques

www.movetia.ch

Commentaires
 
 
 
imgCaptcha
 

Prochaine édition

Le prochain numéro paraîtra le 13 décembre. Focus: Hausse des exigences