Edition 05 | 2018

Focus "Numérisation"

Les métiers du digital

La transformation numérique touche peu à peu tous les secteurs économiques. Quels professionnels se cachent là derrière? Décryptage avec une nouvelle étude.

Par Marie-José Genolet, experte en formations et emplois du numériquet

(Photo: Adrian Moser)

(Photo: Adrian Moser)

Les métiers du numérique ne correspondent pas à une catégorie professionnelle bien établie, ni dans les pays européens et encore moins en Suisse. Cependant, l’analyse des professions répondant au mot clé «digital» dans des référentiels suisses et européens conduit à définir un corpus de métiers du numérique. Le croisement de ces résultats avec l’avis d’experts interrogés dans le cadre d’une étude ainsi qu’avec l’examen d’offres d’emploi permet de préciser quels métiers du numérique sont effectivement exercés dans les entreprises romandes. Les emplois actuels sont liés à la gestion des réseaux sociaux, à la création de contenus Web et au traitement de données, mais ils pourraient répondre, ces prochaines années, à des préoccupations numériques plus stratégiques pour les entreprises. Par ailleurs, selon les analyses d’experts, le marché de l’emploi est prometteur.
Les métiers du numérique se répartissent dans trois grands domaines: les technologies de l’information, la communication au sens large et le management du digital. Dans le premier, le travail tourne autour du développement et de la maintenance de solutions Web. Dans le second, les professionnels produisent du contenu textuel ou visuel, assurent la qualité de l’expérience utilisateur sur Internet ou encore s’occupent du marketing et de la publicité en ligne. Dans le troisième, les activités vont de la définition de la stratégie à la gestion du changement, en passant par le pilotage de projets numériques, que ce soit en matière de technologies de l’information, de communication ou encore d’e-commerce. Dans la réalité, les frontières entre les métiers ne sont pas si nettes, car plusieurs d’entre eux recouvrent des activités relevant de deux ou trois de ces domaines.
Aux dires des firmes romandes interrogées, les activités les plus fréquemment exercées sont liées au développement de l’entreprise sur les réseaux sociaux (43%), à la création de contenus Web (39%) et au traitement de données (38%). Elles correspondent aux fonctions suivantes: community manager, spécialiste des réseaux sociaux; directeur artistique digital, concepteur multimédia, web designer; data analyst, data scientist. Dans les années à venir, deux types d’activités pourront tout particulièrement favoriser la création de postes: l’analyse des besoins des clients couplée au développement de solutions numériques (39%) ainsi que la conception et la mise en œuvre de la stratégie digitale (plus de 30%). La gestion de la sécurité devrait également se développer (30%). Quelque 88% des entreprises sondées menant déjà des activités numériques envisagent d’ouvrir des postes au cours des trois prochaines années.

Commentaires
 
 
 
imgCaptcha
 

Stefan Krucker | 04. déc. 2018, 10:41

Hier die Literaturangabe, bitte entschuldigen Sie das Versehen: Genolet, M.-J. (2018): Les métiers du digital en Suisse romande. Vaud/Genève, Centre patronal vaudois/Fédération des entreprises romandes Genève.
www.metiersdudigital.ch

CURAVIVA Bildung | 29. nov. 2018, 08:53

Wer hat diese Studie verfasst?

Prochaine édition

Le prochain numéro paraîtra le 13 décembre. Focus: Hausse des exigences