Edition 05 | 2016

Focus "Professions à petit effectif"

ASMA

Valoriser les métiers d’art

Quatre cantons romands ont créé l’Association suisse des métiers d’art (ASMA). Présentation de ses objectifs avec son secrétaire général, Thierry Hogan.

Interview: Ingrid Rollier, rédactrice de PANORAMA

Thierry Hogan, secrétaire général de l’ASMA. (Photo: DR)

Thierry Hogan, secrétaire général de l’ASMA. (Photo: DR)

PANORAMA: L’ASMA a été fondée en mai 2016. Quelles sont ses activités et sa mission? Thierry Hogan: L’ASMA fédère les actions des cantons pour promouvoir les métiers d’art. Son objectif est de valoriser ces métiers, de leur offrir une vitrine, de favoriser la transmission de savoir-faire traditionnels et de soutenir la formation. Son action phare est la mise sur pied des Journées européennes des métiers d’art, qui se déroulent une fois par an. Durant un week-end, les artisans d’art, indépendants ou actifs au sein d’entreprises, ouvrent leurs ateliers au public et expliquent leur travail dans la maroquinerie, la lutherie, la tapisserie, la sellerie et dans d’autres domaines artisanaux. Organisées par les cantons en partenariat avec les associations professionnelles, ces journées remportent un succès grandissant depuis leur première édition en 2012.

Pourquoi est-il important de mener ces actions?
Ces métiers rares constituent des marchés de niche représentant une économie créative qui ne peut être délocalisée. Ils apportent une valeur de qualité et d’authenticité qu’il faut préserver. Certains de ces métiers d’art sont menacés. Nous aimerions contribuer à relancer la formation de métiers qui n’ont plus d’ordonnance de formation, alors qu’une clientèle existe. Le public montre un grand intérêt pour ces journées. Selon l’enquête de satisfaction menée auprès des visiteurs, les principales motivations de ces derniers sont la curiosité pour la culture et le savoir-faire, le souci de préserver des métiers menacés, l’intérêt professionnel et la recherche d’idées d’orientation professionnelle.

Qui sont les membres de l’ASMA?
Pour l’heure, l’association réunit quatre cantons romands (Genève, Jura, Neuchâtel et Vaud) et cherche à élargir son horizon. Des échanges sont en cours avec des cantons d’autres régions linguistiques intéressés à rejoindre le mouvement.

Comment définissez-vous les métiers d’art?
La définition n’est pas aisée car elle est transversale. Ces métiers touchent des secteurs économiques variés et s’acquièrent sur divers niveaux de formation: CFC, écoles supérieures d’art, formations privées, perfectionnements, apprentissages sur le tas. Selon la définition retenue par l’ASMA, un artisan d’art est «une personne qui transforme la matière avec ses mains, en mettant en œuvre un savoir-faire hérité d’une tradition, en série limitée ou en pièce unique». L’ASMA tient à jour un répertoire qui comprend plus de 200 métiers d’art.

Liens et références bibliographiques

www.journeesdesmetiersdart.ch

Commentaires
 
 
 
imgCaptcha
 

Prochaine édition

Le prochain numéro paraîtra le 25 octobre. Focus: Égalité des sexes