Edition 01 | 2016

Focus

Changer de métier

Est-il réellement normal et fréquent de changer de profession? Pourquoi certains jeunes bifurquent-ils pendant et après leur CFC? Comment les personnes à la retraite se «reconvertissent-elles»?

Plus rare qu’on ne le croit

Les résultats d’une étude longitudinale montrent que parmi les personnes interrogées, près de la moitié exercent toujours le même type de profession 30 ans après – il y a donc moins de reconversions que ce que l’on peut supposer. Les changements ont souvent lieu au sein du même champ professionnel et, la plupart du temps, au cours des premières années.

La reconversion dépend de la demande en qualifications

La situation du marché de l’emploi influence la décision des jeunes de changer de profession à l’issue de leur apprentissage. Elle détermine aussi le rôle que jouent les caractéristiques individuelles et celles propres à la formation lors de leur primo-insertion.

Simple erreur d’aiguillage?

Le changement de champ professionnel après une résiliation de contrat d’apprentissage aboutit à un allongement de la durée de formation et augmente le risque de rester sans diplôme professionnel à long terme.

Planifier et organiser activement sa retraite

Les deux tiers des plus de 65 ans ne se contentent pas d’une retraite paisible. Ils la voient comme le début d’une nouvelle phase de vie qu’ils peuvent aménager à leur guise et utilisent leurs ressources et leurs connaissances pour de nouveaux objectifs.

Formation

Comment améliorer le case management Formation professionnelle

Près d’un jeune sur deux pris en charge par le case management Formation professionnelle trouve une place d’apprentissage. Les procédures d’admission varient d’un canton à l’autre et donnent des résultats différents. Cependant, dans tous les cantons étudiés, la majorité des jeunes en rupture de formation ne bénéficient pas de cette mesure.

Le système de financement touffu des cours interentreprises

La mise en œuvre des cours interentreprises dépend des associations professionnelles. Leur financement est assuré par les entreprises, les fonds en faveur de la formation professionnelle et les cantons. L’exemple de l’Association suisse pour la communication visuelle illustre la complexité de ce système.

Orientation

«De l’information sur les professions à la psychothérapie»

Pour des raisons d’économie, les services d’orientation du canton d’Argovie (ask!) ont restructuré leur offre, avec des conséquences importantes pour les collaborateurs. Le directeur Thomas Eichenberger et son adjoint Martin Uebelhart expliquent les mesures.

Le rôle des compétences non cognitives

Les jeunes qui ont le sentiment de ne pas maîtriser leur environnement personnel ont plus de risques de subir une orientation non désirée. Une étude analyse les facteurs qui réduisent ou augmentent le risque de contraintes dans le processus de choix.

Le storytelling en entretien d’embauche

Savoir raconter une histoire personnelle en rapport avec les compétences requises pour le poste convoité constitue un atout lors de l’entretien d’embauche.

Marché du travail

«Nous cherchons des solutions alternatives»

Depuis 2010, l’assurance-chômage (AC) participe à un projet pilote du canton de Lucerne destiné aux chômeurs de longue durée. Son élargissement à d’autres cantons s’avère plus compliqué que prévu. Explications de Michael Reimer du Secrétariat d’État à l’économie (SECO).

Savoir mesure garder

Aux États-Unis et en Europe, le nombre d’indépendants augmente de façon importante. En Suisse, au contraire, les chiffres restent stables. S’il existe des mesures du marché du travail visant à encourager l’entrepreneuriat, celles-ci ne sont que rarement utilisées.

Ce qui fait le succès des ORP

La qualité du travail des ORP reste inégale. Deux facteurs expliquent l’essentiel des différences: la volonté réelle des responsables cantonaux d’orienter les objectifs du service public de l’emploi vers les résultats et la qualité du conseil.

Prochaine édition

Le prochain numéro paraîtra le 25 octobre. Focus: Égalité des sexes