16.10.2019

Marché du travail

Etude sur la saisie du temps de travail

Les personnes qui renoncent à enregistrer leur temps de travail bossent plus longtemps (45,6 heures en moyenne par semaine, contre moins de 40 heures en cas de saisie systématique). Lorsque leur entreprise introduit des mesures d’accompagnement, ces personnes ne sont pas en moins bonne santé et ne sont pas davantage stressées que les travailleurs qui enregistrent systématiquement leur temps de travail. Ces résultats proviennent d’une étude de l’Université de Genève (sur mandat du SECO), qui a évalué l’impact de ces mesures.
Communiqué de presse