14.08.2019

Marché du travail

La Suisse est championne d'Europe du sous-emploi

En 2018, le potentiel de forces de travail non utilisées en Suisse se montait à 830'000 personnes. Il se composait de 356'000 personnes en sous-emploi (actifs à temps partiel souhaitant travailler plus et disponibles pour le faire), de 231'000 chômeurs et de 243'000 personnes représentant la réserve inexprimée de travail (cherchant un emploi mais pas disponibles à court terme, et inversement). Le volume de travail supplémentaire souhaité par les personnes en sous-emploi et les chômeurs correspondait à 299'000 équivalents plein temps. Avec 7,0% des personnes actives en 2018, la Suisse affichait le taux de sous-emploi le plus élevé en comparaison européenne. Ce sont là quelques résultats d’une publication de l’OFS.
Davantage d’informations