30.01.2019

Insertion professionnelle

Compétences de base et insertion

Les chiffres sont éloquents: en 2003, 800'000 adultes suisses avaient des difficultés à lire et 400'000 à effectuer des calculs simples; en 2012, un jeune sur sept au sortir de l’école obligatoire avait des compétences insuffisantes en lecture, ce qui mettait en péril sa formation professionnelle. Au niveau de la formation continue, ces personnes sont désavantagées. La récente loi sur la formation continue doit aussi pallier cette situation, par la promotion des compétences de base des adultes en lecture, en écriture, en calcul et en TIC. Si les autorités privilégient l’insertion professionnelle, certes importante, des personnes peu qualifiées et leur retour rapide à l’emploi, les compétences de base sont aussi indispensables pour leur intégration sociale et leur participation citoyenne (voter, comprendre des textes administratifs, etc.). Dans un article paru au sein de la revue REISO, l’association Lire et Ecrire Vaud fait le tour de la question.