Newsletter du 12.02.2020

Nouvelles actuelles du 12.02.2020

Formation professionnelle initiale

Le rôle des formateurs dans la socialisation professionnelle des jeunes

Les entreprises font rarement l’objet d’études, bien qu’elles jouent un rôle essentiel dans la formation professionnelle duale. C’est particulièrement vrai pour les formateurs et formatrices en entreprise. Qui sont ces personnes? Quels facteurs les ont amenées à occuper une telle fonction? Quelles trajectoires ont-elles suivies auparavant? Une recherche de l’IFFP s’est penchée sur ces questions. Elle documente en outre le quotidien de ces personnes et la multiplicité de leurs rôles dans l’accompagnement des apprentis. Elle examine aussi la manière dont elles transmettent les connaissances et les attitudes.

Formations initiales dans le commerce de détail: Coop innove

Dans un entretien accordé au journal Coopération (édition 6/2020, pp. 50-51), le responsable des apprentissages chez Coop Suisse romande indique comment le grand distributeur anticipera, dès la rentrée d’août 2020, la réforme des formations initiales dans le commerce de détail (Vente 2022+). Les apprentis seront formés dans deux points de vente. En 1re année, ils acquerront les bases avec un formateur chargé de la formation pratique, cela à raison de douze heures par semaine. Ils passeront les 2e et 3e années dans un second magasin qui les sollicitera et les encouragera selon leurs capacités professionnelles. Les personnes en formation vivront aussi une révolution numérique consistant en une dématérialisation des supports.

Boulangerie-confiserie: le travail de jour au cœur de la formation

Ancien enseignant au Centre de formation professionnelle de Willisau (LU), Hubert Gassmann livre ses réflexions sur les horaires de travail dans la branche de la boulangerie-pâtisserie-confiserie. Selon lui, certaines conditions cadres (début du travail avant 5 heures du matin, trajet de nuit pour se rendre au boulot) ont de quoi décourager les jeunes et leurs parents. Pour remédier à cet aspect négatif de la profession, Hubert Gassmann souhaite que le travail de jour devienne progressivement la norme, notamment lors de l’entrée dans la vie active. Son témoignage est à lire dans le magazine panissimo.

AI: nouveau chef de l'Office de la formation et de l'orientation professionnelles

Alfred Steingruber a été nommé à la tête de l’Office de la formation et de l’orientation professionnelles d’Appenzell Rhodes-Intérieures. Succédant à Stefan Jung, il entrera en fonction le 1er mars 2020. Agé de 44 ans, Alfred Steingruber est titulaire d’un diplôme HES en génie électrique et d’un diplôme postgrade en ingénierie de gestion. De 2001 à 2017, il a été chef de projet dans différentes entreprises. De 2006 à 2014, il a enseigné au Centre de formation professionnelle d’Herisau et a été expert aux examens de fin d’apprentissage pour les installateurs-électriciens. Depuis 2017, il est chef d’entreprise à son compte.
Communiqué de presse

BE: Lettre sur la formation professionnelle 1/2020

La ministre de l’éducation bernoise Christine Häsler signe l’éditorial de la Lettre sur la formation professionnelle 1/2020. Elle constate que, dans le canton de Berne, près de 95% des personnes âgées de 25 ans ont un diplôme professionnel ou un titre d’une école moyenne. C’est la formation professionnelle qui intègre de loin le plus de jeunes sur le marché du travail. La Lettre comprend aussi une interview croisée de deux représentants d’OrTra: ces derniers expliquent l’évolution des formations d’employé-e de commerce et de gestionnaire du commerce de détail. Un autre article brosse le portrait d’apprentis souffrant de TDAH (trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité); malgré les problèmes et les défis qu’ils posent, ces jeunes ont de nombreuses qualités. Autres sujets abordés: outil QualiCarte, formation professionnelle et migration ou encore cours d’appui pour apprentis.

JU: décès de Jean-Luc Portmann

Ancien adjoint au chef du Service jurassien de la formation des niveaux secondaire II et tertiaire, Jean-Luc Portmann s’est éteint le 10 février 2020 à l’âge de 64 ans. Jusqu’à sa retraite fin 2017, il a été un pilier important pour la CSFP et le CSFO. Membre du conseil de surveillance, puis de la commission du CSFO, Jean-Luc Portmann a également été vice-président de la commission spécialisée Procédures de qualification (PQ) et président de la SCOP (sous-commission suisse latine pour l’accompagnement des PQ). Il a œuvré à la mise en place d’une approche nationale des PQ et en a assuré la coordination pour toute la Suisse romande.

Allemagne: internationalisation de la formation professionnelle

L’internationalisation de la formation professionnelle progresse. Mais que recouvre exactement cette notion? Dans son édition de décembre 2019/janvier 2020, le journal allemand Bildung für Europa met l’accent sur ce thème. De nombreux articles montrent qu’il n’est pas seulement question de séjours à l’étranger pour les apprentis et les enseignants, de l’acquisition de compétences internationales ou de coopérations transfrontalières.

Autriche: s'inspirer du modèle suisse pour lutter contre la pénurie de personnel soignant

En instituant un système de formation qui garantit la perméabilité entre les divers degrés, la Suisse a apporté une réponse à la pénurie croissante de professionnels qualifiés dans les soins. Plusieurs pays de l’UE, dont l’Autriche, voient dans le "modèle suisse" une approche possible pour lutter contre le manque aigu de personnel soignant. Afin d’en apprendre davantage sur cette solution, l’institution Hilfswerk Österreich a invité OdASanté pour une rencontre à Vienne.

France: l'apprentissage en forte hausse en 2019

En 2019, la France comptait 485'800 apprentis et apprenties. Leur nombre a augmenté de 16% en un an grâce à la conclusion de 353'000 nouveaux contrats. Il s’agit de la plus forte hausse jamais enregistrée. Ce nombre record a été atteint un an et demi après l’adoption de la loi "Avenir professionnel" qui facilite l’accès à l’apprentissage et diversifie l’offre de formation disponible. Avec 140'000 apprentis et apprenties répartis dans 250 métiers, l’artisanat est un secteur où l’apprentissage est très développé.
Davantage d’informations

Formation professionnelle supérieure et continue

Brevets et diplômes fédéraux: règlements en consultation

Les associations professionnelles compétentes ont déposé au SEFRI les projets de règlements concernant les examens professionnels supérieurs de maître mécanicien-ne en machines agricoles, de maître mécanicien-ne en machines de chantier ainsi que de maître mécanicien-ne d’appareils à moteur.
Feuille fédérale du 4 février 2020

Policier-ère BF: allongement de la durée de la formation de base

Depuis l’automne 2019, la durée de la formation de base des policiers est passée de un à deux ans. Cet allongement s’applique à toute la Suisse. C’est ce qu’a décidé la Conférence des directrices et directeurs des départements cantonaux de justice et police. L’objectif est de développer davantage cette formation et de l’adapter à la hausse des exigences.

BE: octroi de forfaits en complément de la subvention fédérale pour les brevets et les diplômes fédéraux

Les personnes qui ont suivi un cours préparatoire à un examen fédéral (brevet ou diplôme fédéral) peuvent obtenir un soutien financier de la part de la Confédération. Par ce financement, la moitié des frais de cours leur sont remboursés. Dans des cas particuliers, le canton de Berne complète cette subvention fédérale par un forfait supplémentaire. Cette réglementation s’applique aux cours préparatoires conduisant à un examen fédéral qui revêt un intérêt public majeur dans le domaine de la santé.
Davantage d’informations

Formation générale et hautes écoles

OFS: étudiants réticents à se former dans une autre région linguistique

En Suisse, rares sont les étudiants qui osent entamer des études dans une haute école située dans une autre région linguistique. Chez les francophones, ils étaient 5% à franchir le pas en 2018 (germanophones: 3%). La situation est différente pour les italophones: 84% des nouveaux étudiants universitaires et un tiers des entrants des HES ont choisi une haute école hors de leur région linguistique. En 2018/2019, 34% des entrants au master HES et 28% des entrants au master HEU venaient de l’étranger. C’est au niveau du doctorat que l’on trouve la part la plus élevée d’entrants internationaux (57%). Ces résultats sont tirés de la publication de l’OFS "Attrait des hautes écoles suisses".

Publication des données sur les taux de réussite des gymnases

Selon le Tagesanzeiger, 19 gymnases suisses ont jusqu’ici publié les données sur les taux de réussite des bacheliers dans leurs études académiques. Le Conseil fédéral rejette une publication centralisée de ces données, arguant notamment que les taux de réussite et d’abandon n’en disent pas assez sur la qualité d’un institut de formation. L’évaluation et la publication de ces résultats sont donc laissées à l’appréciation de chaque canton.

CIIP: dossier sur l'éducation numérique

En novembre 2018, la Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) a adopté un plan d’action en faveur de l’éducation numérique et l’a inscrit dans son programme quadriennal d’activité. Ce thème fait l’objet d’un dossier dans le bulletin de janvier 2020 de la CIIP. Les diverses contributions abordent les défis auxquels l’école doit faire face lors de la généralisation des nouvelles technologies, du choix des bons outils, de la transmission de savoir-faire numériques et de leur usage adéquat.

Master en didactique disciplinaire

Depuis septembre 2019, le Centre de compétences romand de didactique disciplinaire (réseau des HEP romandes) propose un master en didactique disciplinaire (MADD). Pour une discipline choisie, ce cursus aborde la transmission des connaissances, l’organisation de l’enseignement et la recherche en didactique. Il prépare notamment au développement de nouvelles méthodes d’enseignement par la mise en place de recherches. En soi, le MADD n’habilite pas à enseigner dans l’instruction publique. Il s’adresse aux titulaires d’un bachelor en enseignement, en sciences de l’éducation ou dans la discipline choisie ainsi qu’aux enseignants du primaire désireux de reprendre une formation. Le master peut déboucher sur une activité de recherche, d’enseignant-e en didactique dans une HEP ou de personne ressource en didactique dans une école ou une administration scolaire.
Davantage d’informations

GE: les élèves restent de plus en plus longtemps sur les bancs de l'école

A Genève, un enfant âgé de 4 ans en 2018 pouvait s’attendre à passer en moyenne 17,5 années dans le système de formation, soit sept mois de plus qu’en 2015. C’est le résultat de l’indicateur D10 "Espérance de scolarisation", mis à jour par le Service genevois de la recherche en éducation (SRED). Cette hausse s’explique par des parcours scolaires plus complexes au secondaire II, par la formation obligatoire jusqu’à 18 ans et par une augmentation du niveau de formation de la population, notamment via l’accès aux études tertiaires. Le SRED a également actualisé les indicateurs H1 "Situation 18 mois après une certification secondaire II", H2 "Accès au marché du travail après une certification secondaire II" et H3 "Poursuite de la formation après une certification secondaire II".
Communiqué de presse

VS: partenariat entre la HES et Lonza

La HES-SO Valais-Wallis et le groupe chimique Lonza (Viège) ont signé un partenariat stratégique sur dix ans. L’objectif est double: profiter des expériences de Lonza en biotechnologie pour développer les cursus de formation de la HES et répondre aux besoins de l’entreprise en matière de personnel qualifié et d’expertise de recherche. En outre, cette synergie doit notamment accroître l’attractivité de la Haute école d’ingénierie de Sion.
Communiqué de presse

Orientation

orientation.ch: statistiques 2019 d'utilisation

En 2019, le portail orientation.ch a été fréquenté par plus de 500'000 visiteurs par mois en moyenne (visiteurs uniques). Les listes des places d’apprentissage, les descriptions des professions et les offres de formation ont été particulièrement demandées. Cette année-là, pour la première fois, plus de 50% des internautes ont utilisé un appareil mobile (smartphone ou tablette) pour consulter le portail.
Davantage d’informations

Etude JAMESfocus: utilisation des médias et santé chez les 12-19 ans

Neuf jeunes sur dix en Suisse s’estiment en bonne voire excellente santé, selon une étude de la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW). Ils sont néanmoins nombreux à souffrir de maux potentiellement liés à l’utilisation des médias électroniques. L’étude JAMESfocus a été menée par le groupe de psychologie des médias de la ZHAW, sur mandat de Swisscom. Elle vise à étudier les liens entre l’utilisation des médias et la santé des 12-19 ans.

Magazine de la HEG-FR: dossier spécial sur le leadership

Dans son édition d’hiver 2019/2020, le magazine bilingue de la Haute école de gestion de Fribourg propose un dossier spécial sur le leadership. Les différents articles abordent l’histoire de cette notion (pp. 12-13, en allemand), le leadership comme savoir-être des cadres dirigeants (p. 15, en français), les ingrédients du leadership idéal (pp. 16-17, en français) ou encore le leadership dans l’enseignement (pp. 22-23, en allemand).

Analyse critique du leadership axé sur la santé

Un nombre croissant de travaux de recherche examinent et modélisent le "healthy leadership". Ce dernier recouvre des concepts de management axés sur la santé et le bien-être des collaborateurs. Une étude (en anglais) effectue une analyse systématique des recherches en la matière. Les chercheurs critiquent la cohérence, la méthode ou la validation de ces approches et proposent à leur tour un modèle théorique uniforme. En attendant la validation de ce modèle, les cadres dirigeants peuvent déjà influencer positivement la santé de leurs collaborateurs grâce à certains comportements (par exemple une gestion adéquate des ressources disponibles ou de l’organisation du travail). Cette étude est présentée sur le portail d’informations de la Fédération suisse des psychologues.

NE: étude sur les débouchés des psychologues du travail et des organisations

La psychologie du travail et des organisations est une spécialisation émergente mais pas encore reconnue officiellement. Dans ce contexte, une enquête a été menée auprès des personnes qui ont obtenu, entre 1991 et 2017, un titre dans cette discipline à l’Université de Neuchâtel. L’objectif était de connaître leur situation en termes de transition vers l’emploi, de position actuelle ou de salaire, ainsi que leur identité et leurs valeurs professionnelles. Les résultats montrent notamment que ces diplômés exercent dans des secteurs très variés, principalement dans les RH (43% des 222 participants). Près de 20% travaillent comme conseillers en orientation ou pour l’AI, et quelque 10% comme consultants externes ou coaches.

Marché du travail

OFS: qualité de l'emploi en Suisse de 2008 à 2018

Dans une publication, l’OFS propose une sélection d’indicateurs qui permettent de juger de la qualité de l’emploi en Suisse et de son évolution au cours des dix dernières années: sécurité au travail; revenu et autres prestations; temps de travail et conciliation entre vie professionnelle et vie privée; sécurité de l’emploi et protection sociale; dialogue social; qualifications et formation continue; etc. La publication est assortie d’un tableau qui compare la plupart des indicateurs selon des critères démographiques.
Davantage d’informations

Compétitivité en matière de talents: la Suisse reste indétrônable

Pour la septième fois de suite, la Suisse occupe le premier rang de l’indice mondial de compétitivité sur le marché des talents (Global Talent Competitiveness Index). L’édition 2020 classe 132 pays selon leur capacité à trouver, à encourager, à développer et à conserver des talents. La Suisse se distingue par sa situation économique favorable ou encore par la qualité élevée de sa formation, notamment duale. En revanche, elle est nettement moins bien classée en matière d’égalité des sexes. Le rapport 2020 (en anglais; voir aussi résumé et infographie) est consacré à la pénurie globale de spécialistes en intelligence artificielle. L’indice est établi chaque année par l’école française d’économie INSEAD, en collaboration avec Adecco et Google.
Davantage d’informations

JU: entrée en force d'un salaire minimum de 20 francs par heure

Depuis le 1er février 2020, le canton du Jura impose un salaire minimum de 20 francs par heure. Ce montant correspond au seuil minimum nécessaire pour vivre de son travail sans devoir recourir à l’aide sociale. Les relations de travail réglées par une CCT ou un contrat-type de travail prévoyant un salaire minimum ne sont pas concernées. En outre, des dérogations sont possibles (cf. précisions pratiques). L’impact de la mesure ne devrait toutefois pas être significatif: la plupart des salaires pratiqués sont en effet déjà supérieurs à ce tarif cantonal. Jusqu’ici, trois cantons ont introduit un salaire minimum (JU, NE, TI), deux l’ont rejeté (FR, TG) et deux voteront sur des initiatives populaires dans ce sens (GE, BS).
Communiqué de presse

Insertion professionnelle

Obligation d'annonce des postes vacants: outil d'aide à l'identification des professions concernées

Suite à l’extension de l’obligation d’annonce des postes vacants à l’ORP, le SECO a mis à jour la liste des professions soumises à cette mesure. La plateforme ricrac.ch aide les employeurs à identifier une profession donnée selon la nouvelle nomenclature et à savoir si un poste vacant est soumis à l’obligation d’annonce. Elle permet de chercher les anciennes et les nouvelles professions PLASTA, notamment celles qu’il faut annoncer. En outre, ricrac.ch offre des descriptifs de compétences qui facilitent la rédaction des offres d’emploi. Ces fonctionnalités sont disponibles en français, en allemand et en italien.
Davantage d’informations

Encouragement du potentiel de la main-d'œuvre indigène: la mise en œuvre des mesures se déroule comme prévu

Dans la mesure du possible, les postes vacants doivent être attribués à des personnes qui vivent déjà en Suisse. C’est pourquoi le Conseil fédéral a arrêté, ces dernières années, sept mesures visant à mieux exploiter le potentiel offert par la main-d’œuvre indigène. L’obligation d’annonce des postes vacants ou l’amélioration de la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle en font partie. La mise en œuvre de ces nouvelles mesures se déroule comme prévu, affirme le Conseil fédéral dans un communiqué. Les premiers projets pilotes et programmes seront mis en œuvre à partir du printemps 2020.

Etude sur la discrimination des demandeurs d'emploi âgés

Les plus de 55 ans sont particulièrement désavantagés lorsqu’ils cherchent un emploi. En outre, seules quelques personnes de plus de 60 ans trouvent un nouveau job. C’est ce que montre une étude (en anglais) de Daniel Oesch, chercheur à l’Université de Lausanne. La probabilité d’être invité à un entretien d’embauche diminue massivement à partir de 55 ans. Dans le cadre de l’étude, 500 responsables du personnel ont reçu des candidatures fictives pour des postes de concierge, d’assistant-e RH et de comptable. Pour les concierges, les quinquagénaires ne sont pratiquement jamais invités à se présenter. Pour les assistants RH et les comptables, Daniel Oesch a constaté une discrimination dès l’âge de 55 ans.

Programme d'insertion professionnelle pour universitaires handicapés

Dans l’édition 1/2020 de sa newsletter, le Bureau fédéral de l’égalité pour les personnes handicapées présente le projet "myAbility Talent" (en allemand). Il s’agit d’un programme de promotion professionnelle destiné aux étudiants et aux universitaires fraîchement diplômés qui sont handicapés ou atteints d’une maladie chronique. Dans le cadre du programme, ils bénéficient d’un coaching et d’opportunités de réseautage, notamment avec de grandes entreprises telles que Novartis, La Mobilière, Swiss Re ou UBS.
Davantage d’informations

OFS: chômeurs et étudiants particulièrement touchés par la précarité

En 2018, la pauvreté touchait 7,9% des habitants de Suisse et 3,7% de la population active occupée, comme le montre la dernière enquête sur les revenus et les conditions de vie, publiée par l’OFS. Ces chiffres sont stables par rapport à 2017. Les familles monoparentales sont les plus touchées par la pauvreté, suivies des personnes sans activité professionnelle ou sans formation postobligatoire. Les étudiants constituent un groupe particulièrement vulnérable. Selon une enquête réalisée en 2016 par l’OFS, deux tiers d’entre eux étaient confrontés à des difficultés financières à divers degrés. Enfants à charge, statut de migrant ou encore reconversion professionnelle tardive font partie des facteurs aggravants.