Edition 06 | 2012

MARCHÉ DU TRAVAIL

Campagne de sensibilisation

Les entreprises aussi clientes

Les ORP ne sont pas suffisamment considérés par l’économie comme un canal de recrutement de personnel. Pour y remédier, le Seco mène une campagne d’information, expliquée par Valentin Lagger, chargé de communication.

Interview: Philippe Frossard

Valentin Lagger: «Les entreprises ont droit à des prestations de l’ORP.»

Valentin Lagger: «Les entreprises ont droit à des prestations de l’ORP.»

PANORAMA: Le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco) a lancé en octobre une campagne de sensibilisation in- titulée «Ayez le réflexe ORP». Quels en sont les principaux points?
Valentin Lagger: Pour le lancement de cette campagne, le Seco a publié une brochure baptisée «Prêt à l’emploi». Avec cette précision à l’intention des employeurs: nos prestations et notre engagement pour vous. La brochure a été distribuée à 85 000 entreprises choisies par les services cantonaux de l’emploi. Désormais, elles disposent aussi du portail Internet www.reflexe- ORP.ch, qui leur est spécifiquement destiné. Ces supports fournissent les informations utiles sur les services des ORP dédiés aux entreprises. Le portail Internet leur permet d’annoncer leurs places vacantes, et de rechercher des candidats dans la base de données anonymisées des demandeurs d’emploi inscrits dans les ORP. Ainsi, des collaborations directes peuvent s’établir avec les conseillers en personnel. Cela sans perte de temps ni complications administratives.

Pourquoi avoir lancé cette campagne?
Près de la moitié des dirigeants d’entreprises et des responsables du personnel ne connaissent pas l’offre de prestations des ORP. C’est ce que révèle un sondage mené au printemps 2011 auprès de 4633 d’entre eux. Par ailleurs, 88% des employeurs en contact avec les ORP sont satisfaits de leurs services. Le potentiel de placements encore inexploité s’avère donc important.

L’orientation donnée par le Seco à cette campagne signifie-t-elle que les ORP ont deux clients: les demandeurs d’emploi et les entreprises?
Tout à fait. Les entreprises paient la moitié des cotisations à l’assurance-chômage (AC). Elles contribuent donc largement à l’indemnisation des chômeurs et aux mesures pour leur réinsertion. Par ailleurs, la loi sur le service de l’emploi prévoit que les entreprises ont droit à des prestations de l’ORP, comme celles liées au placement. Une bonne collaboration entre ORP et entreprises servira aux chômeurs, qui retrouveront plus facilement du travail. C’est pourquoi la présélection soigneuse des candidats proposés pour une place vacante est considérée comme un prérequis essentiel pour une collaboration réussie avec les entreprises.

Cela implique-t-il que seuls les meilleurs en bénéficieront?
Pas du tout. Notre campagne comporte aussi un volet d’information sur des mesures du marché du travail (MMT) sous forme d’emploi: les stages, les allocations d’insertion au travail, les allocations de formation ou encore le placement de durée déterminée et les gains intermédiaires. Si les conditions d’octroi de ces MMT sont respectées, leur usage ne doit pas être restrictif. Lorsqu’un emploi est obtenu grâce à ces mesures, la formule est gagnante pour le candidat et pour l’AC. Et puis dans «ORP» il y a le «P» de «placement », d’autant plus approprié pour les chômeurs souvent peu qualifiés, qui n’ont pas assez de moyens pour mener des recherches d’emploi efficaces.

A quoi reconnaîtrez-vous la réussite de cette campagne de sensibilisation?
Au fait que les entreprises se souviennent durablement du label «Ayez le réflexe ORP». Cela pourrait se traduire dans le cadre du monitorage par l’évolution favorable du nombre de contacts entre entreprises et ORP. Ou encore par la hausse du nombre des places vacantes annoncées et repourvues. Nous évaluerons aussi la situation grâce à un sondage auprès d’employeurs en 2013, qui visera à apporter des correctifs avant l’échéance de la campagne en 2015. Et puis le principal gage de succès réside dans la participation des services cantonaux de l’emploi, associés dès le début à la conception et à la mise en oeuvre de cette campagne.

Liens et références bibliographiques

www.reflexe-orp.ch/

Commentaires
 
 
 
imgCaptcha
 

Prochaine édition

Le prochain numéro paraîtra le 13 décembre. Focus: Hausse des exigences