Edition 05 | 2012

TRAIT D'HUMOUR

MÉTIERS D'AVENIR

Recycleur, recycleuse de feuilles mortes CFC

Quand la nature s’engourdit en automne, c’est dans un bourdonnement brutal qu’ils rompent le silence. Personne ne les veut, beaucoup ont même développé une aversion à leur égard. Pourtant, chaque commune leur consacre une part d’impôts. Ce sont les souffleurs de feuilles mortes.

Par Peter Kraft

Quand la nature s’engourdit en automne, c’est dans un bourdonnement brutal qu’ils rompent le silence. Personne ne les veut, beaucoup ont même développé une aversion à leur égard. Pourtant, chaque commune leur consacre une part d’impôts. Ce sont les souffleurs de feuilles mortes. Mais comment libérer routes et trottoirs de tout risque de glissade et de toute pourriture sans cette machine à décibels à essence? Le nouveau métier de recycleur/recycleuse de feuilles mortes CFC y remédie. Ces professionnels savent utiliser efficacement les nouvelles technologies de récupération de feuilles mortes. Dans les zones où les montagnes de feuilles ne sont pas indomptables, ils travaillent en tandem: l’un pousse les feuilles mortes avec un balai à rotation automatique de la largeur de la chaussée, tandis que l’autre conduit un véhicule silencieux à propulsion solaire qui disperse les bandes de feuilles mortes avant de les aspirer et de les hacher menu pour l’optimisation du compost communal. Lorsque les feuilles mortes tombent davantage, ces spécialistes viennent avec de grands véhicules électriques capables d’en aspirer d’importantes quantités et de les transformer en quelques heures en gaz naturel. Ils entretiennent les véhicules et veillent à la transformation appropriée de la biomasse obtenue à partir de cette frondaison.

Pour pouvoir intervenir aussi hors période automnale, ces professionnels acquièrent des compétences en service hivernal et en horticulture. Une grande partie de la formation professionnelle initiale est en outre consacrée au développement et à la construction. Ainsi, d’ingénieux recycleurs de feuilles mortes ont modifié leurs véhicules pour maîtriser le fléau funeste frappant les vallées alpines en octobre, les aiguilles de mélèzes. pek

Commentaires
 
 
 
imgCaptcha
 

Prochaine édition

Le prochain numéro paraîtra le 25 octobre. Focus: Égalité des sexes