Edition 03 | 2016

Focus

Recherche et évaluation

Comment mener une évaluation dans les règles de l’art? Quel genre de recherche la Confédération encourage-t-elle? Qu’apporte la recherche cantonale en matière de formation?

Dix étapes pour une bonne évaluation

La planification de la formation n’est plus envisageable sans description systématique ni évaluation des mesures de formation. Comment caractériser une bonne évaluation? À quelle fréquence les résultats sont-ils embellis?

«Nos recommandations ont du poids»

Fondées sur des données factuelles, la recherche et l’évaluation sont des outils destinés à faciliter la prise de décision par les politiques publiques en matière d’éducation. Entretien avec Daniela Di Mare Appéré, directrice du Service genevois de la recherche en éducation (SRED).

Priorité à l’évaluation de l’efficacité

Le SECO a défini ses axes de recherche pour la période de 2016 à 2020, qui fixent le cadre en matière de subventionnement des mandats publics de recherche et d’évaluation. Éclairage d’Ursina Jud Huwiler, cheffe du secteur Analyse du marché du travail et politique sociale.

Ce que nous savons et ce que nous devrions savoir

Les interventions en orientation professionnelle, universitaire et de carrière ont un effet positif sur divers aspects du développement professionnel des consultants, comme l’atteste la recherche internationale. De nouveaux défis et de nouvelles perspectives s’ouvrent en ce qui concerne la pratique d’évaluation.

Vers une meilleure valorisation

Avec la loi fédérale sur la formation professionnelle de 2002, le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) a lancé un programme de recherche qui se fonde sur deux piliers: les leading houses et des projets individuels. Le plan directeur de la recherche a été redéfini à l’occasion de la nouvelle période FRI. Johannes Mure parle des modifications.

Formation

Un défi pour les partenaires de la formation professionnelle

Dans 23 formations initiales, la procédure de qualification pratique se déroule en deux étapes: un examen partiel et l’examen de fin d’apprentissage. Il est ainsi possible de terminer plus tôt certaines parties de la formation et d’obtenir une estimation réaliste de l’état des connaissances des jeunes. Mais les cantons se montrent critiques vis-à-vis des examens partiels.

Quatre cantons se mettent ensemble

Conformément au nouveau plan d’études cadre, la qualité des examens de la maturité professionnelle doit être vérifiée. L’élaboration de plans d’études école représente également un défi pour les cantons. Les quatre cantons du Nord-Ouest de la Suisse ont décidé de travailler ensemble.

Orientation

Le nouveau portail tant attendu

La nouvelle mouture du site orientation.ch est en ligne. Une équipe du CSFO a œuvré pendant quatre ans à ce projet, en collaboration avec un groupe d’accompagnement, trois entreprises ainsi que des rédacteurs et rédactrices des cantons. Les premières réactions sont positives.

«J’essaie simplement de me montrer extrêmement ferme»

Les jeunes femmes en formation dans un milieu dominé par les hommes sont confrontées à une discrimination sexuelle dans l’entreprise formatrice comme à l’école professionnelle. Elles développent alors des stratégies pour gérer de telles situations.

Marché du travail

ricrac.ch, nouvel outil pour les conseillers en personnel romands

L’Observatoire romand et tessinois de l’emploi (ORTE) a développé un outil d’aide à l’identification des compétences et des métiers. En accès public, le site ricrac.ch répond à un besoin exprimé initialement par les conseillers en personnel genevois et vise à faciliter leur travail quotidien. Alexandre Meyer, coordinateur ORTE, détaille ce projet.

«Nous n’y avons même pas pensé»

Lors des entretiens au sein des ORP, les problèmes de compréhension sont fréquents, mais peu d’offices recourent aux services d’un interprète. Or une offre dans ce domaine existe bel et bien. Elle est à la fois accessible et professionnelle.

Prochaine édition

N° 4 | 2016
Bureaucratie

Quoi de plus énervant que la bureaucratie? Existe-t-elle réellement dans les domaines de la formation et de l’orientation professionnelles, ainsi qu’au sein des ORP? Si oui, pourquoi? Comment est-elle perçue? Qui sont les «bureaucrates» et qu’est-ce qui les motive à faire ce travail-là?